Café Fluctuat Nec Mergitur, nouvelle version du Café Monde et Médias

Plus d’1 an après l’impressionnant incendie qui avait ravagé le Café Monde et Médias de la place de la République, une nouvelle version du café a ouvert ses portes il y a quelques jours sous un nouveau nom : Café Fluctuat Nec Mergitur.

Nommé ainsi en mémoire des tristes événements de janvier et novembre 2015, la nouvelle version du Café Monde et Médias devait s’appeler à l’origine le « Café Charlie » ou le « Café du 11 Janvier » (date de la marche de la marche républicaine partie de la place de la République) mais finalement c’est la devise de Paris « Fluctuat nec mergitur » (Battu par les flots mais ne coule pas) qui a été choisi donnant ainsi une version plus positive et conviviale à ce lieu.

L’emplacement n’a pas changé, le café Fluctuat Nec Mergitur est toujours l’unique établissement sur la place de la République, vaste espace de 170m² avec façades en verre et terrasse ensoleillée avec vue sur la Marianne et les skateurs parisiens.

cafe-Fluctuat-Nec-Mergitur-paris

©Pierre Tabouret/Café Fluctuat

Un café local et citoyen

Exploité par le GROUPE SOS (entreprise de l’économie sociale et solidaire), le concept est toujours tourné vers la solidarité et l’économie locale : café à 1€, bière à 3€ au comptoir, espace aménagé pour les personnes malentendantes avec menu en braille, rencontres associatives, débats citoyens ou encore expositions artistiques. Plus qu’un simple effet de mode, le café Fluctuat Nec Mergitur permet également de réinsérer dans la vie sociale certaines personnes exclues et d’être ainsi un symbole du vivre-ensemble.

Coté carte, le GROUPE SOS (qui a géré le bar éphémère Café Cour) a souhaité transformé sa proposition avec des produits locaux et traditionnels retravaillés directement sur place : jambon-beurre avec le dernier jambon 100% parisien à 3,90€ (Le Prince de Paris), salade Parisienne (jambon de Paris, champignons de Paris, brie de Meaux pané et rôti) à 13,40€, le Tartare fluctuat (boeuf, tomates séchées, olives, oignon rouge, ciboulette, sauce choron aux câpres) à 13,90€ ou encore le brunch du dimanche à 16,90€.

Pour le bar, le café Fluctuat Nec Mergitur propose 20 cocktails aux noms doucement parisien comme le Titi Punch (rhum blanc, rhum ambré, citron vert, sucre de canne), le Faubourgeois (calvados, vodka, jus d’ananas, sirop de cerise, cerise à l’amaretto), Le Paris plage (vodka, crème de pêche, jus d’orange, jus d’ananas, jus de mangue ou d’abricot, trait de grenadine) ou encore La Marseillaise (Ricard, Get 27, sirop d’orgeat) au prix unique de 8,40€.

Ouvert tous les jours de 7h30 à 2h00, le café Fluctuat Nec Mergitur travaille également avec des producteurs de vins issus de l’agriculture biologique et des brasseurs de bières parisiens : La Demory (fondée en 1827 au 10-12 rue Broca, dans le Ve arrondissement) et la Gallia (crée en 1890 et qui emporta la Médaille d’Or à l’Exposition Universelle de 1900).

Café Fluctuat Nec Mergitur (adresse et informations complémentaires)

  • 18 place de la République, 75010 Paris
  • 01 42 06 42 81
  • Ouvert tous les jours de 7h30 à 2h00
  • Brunch le dimanche à 16,90€ et 24,90€
  • Cocktails au prix unique de 8,40€
  • Bière (Gallia et Demory), entre 3,60 et 4,80€ le demi (3€ au comptoir) et entre 6,40 et 8,40€ la pinte
  • café à 1€
  • plat du jour à 10,90€
  • formule pinte et frites maison à 7,40€
  • carte disponible ici

1 comment

  1. Pingback: Le carnet des bars - Café Fluctuat Nec Mergitur, nouvelle version du Café Monde et Médias - Café Fluctuat Nec Mergitur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *